biographie

Ma photo

Aujourd'hui
Formateur certifié sur le Processus de Production du Handicap (PPH) au sein du Réseau International du PPH
Conférencier : école inclusive, scolarisation des élèves sourds et handicapés, approches conceptuelles du handicap
Administrateur d'une association régionale de formation en travail social
Carrière professionnelle :
J'ai d'abord exercé comme enseignant spécialisé auprès de jeunes sourds. J'ai ensuite exercé différentes missions d'encadrement dans des établissements et services du secteur médico-social. Parallèlement, j'ai été formateur dans différents organismes. J'ai publié de nombreux articles dans des revues professionnelles, et un ouvrage aux éditions l'Harmattan en 2004.
Je suis en retraite depuis l'été 2016.

mercredi 31 octobre 2018

sourd, implanté, et dysphasique ?

Sourd, implanté, et dysphasique ?


Marie est une enfant sourde de 10 ans. Ses parents ont fait le choix d’une scolarisation auprès de leur domicile, dès la maternelle, puis à l’école élémentaire. Tout au long de sa scolarité, elle a bénéficié d’un accompagnement par un service spécialisé, qui a varié en nature et en quantité au fil des années : séances d’orthophonie, soutien aux apprentissages scolaires, langue française parlée codée sur certains temps de classe. Dès le début de sa scolarisation également, ses parents choisissent de la faire rencontrer d’autres jeunes enfants sourds ; elle y pratique un peu la langue des signes. Au sein de la famille, la communication orale est largement privilégiée, avec des résultats estimés satisfaisants, et les parents ne s’interdisent pas l’utilisation de quelques signes issus de la langue des signes.

vendredi 26 octobre 2018

une procédurisation pléthorique

Une procédurisation pléthorique


On a pris conscience aujourd’hui qu’un excès de procédures, de préconisations et de réglementations (aviation, industrie, administration) pouvait conduire à des contre-performances de production, à des impossibilités de décision voire encore pire à des accidents industriels et humains. Sans atteindre les sommets des milliers de procédures qu’on trouve dans l’industrie, le secteur médico-social s’imprègne progressivement de cette nécessité (autant idéologique que fonctionnelle) pour mettre en place des procédures plus ou moins encadrées et précises pour les moindres des interventions des professionnels du secteur.

vendredi 19 octobre 2018

donner plus à ceux qui ont plus...

Donner plus à ceux qui ont plus...


Des enseignants spécialisés viennent me faire part des besoins d’enseignement spécialisé (c’est-à-dire du travail qu’ils vont fournir) qu’ils ont évalué pour des jeunes sourds au collège. Ces jeunes sourds constituaient deux groupes ; le premier groupe comportait quatre jeunes sourds complètement inclus dans une classe du collège, accompagnés sur toutes les heures de cours par des enseignants spécialisés ou des interfaces en langue des signes ; le second groupe, comprenant cinq élèves ayant davantage de difficultés dans les apprentissages et du retard scolaire par rapport aux élèves de leur âge, bénéficiait d’un enseignement spécialisé en petit groupe pour l’essentiel des cours, sauf en arts plastiques et en éducation physique et sportive, où ils étaient inclus, et accompagnés, dans une classe du collège.

lundi 15 octobre 2018

l'externalisation, sens et essence

L'externalisation, sens et essence


On parle beaucoup d’externalisation(s) dans de nombreux champs (politique, économique, industriel), et maintenant aussi, avec insistance, dans l’école et dans le médico-social. Mais pas toujours avec les mêmes significations. L’externalisation est un processus qui consiste à faire ou réaliser quelque chose (un produit, un service) hors de son propre système. Il est curieux de comparer l’utilisation organisationnelle et professionnelle de ce terme dans ces deux secteurs voisins et collaboratifs dans la scolarisation des élèves en situation de handicap que sont l’école et le secteur médico-social.

mercredi 10 octobre 2018

"on n'est pas une école"

"On n'est pas une école"

« On n’est pas une école » entend-on parfois, et même trop souvent, dans les établissements et services spécialisés du secteur médico-social scolarisant ou accompagnant la scolarisation de jeunes sourds. Et cette assertion, on peut l’entendre tant dans le discours institutionnel que dans les propos de certains des professionnels.

vendredi 5 octobre 2018

"les sourds, c'est pas pareil"

"Les sourds, c'est pas pareil !"


Les sourds font partie des personnes handicapées : c’est une évidence pour le sens commun comme pour les politiques sociales et médico-sociales. Mais il importe de se méfier des évidences. Les personnes sourdes elles-mêmes ne s’identifient pas comme personnes handicapées : « Les sourds, c’est pas pareil ! ». Cette restriction posée par les premières personnes concernées par le problème mérite d’interroger l’évidence de l’appartenance des personnes sourdes à la catégorie des personnes handicapées.

lundi 1 octobre 2018

vers une évolution des INJS-INJA ?

Vers une évolution des INJS-INJA?


Il a été publié, en mai dernier, un rapport intitulé : « Scénarios d’évolution des instituts nationaux des jeunes sourds et des jeunes aveugles », commandé en juillet 2017 et remis donc en mai 2018.

Depuis longtemps, depuis toujours peut-être (les plus anciennes de ces institutions datent de la seconde moitié du XVIIIe siècle) les instituts nationaux, les INJ, au nombre de 5 en France, établissements accueillant des jeunes sourds ou des jeunes aveugles, ont été « à part » dans le paysage de la réponse aux besoins de ces jeunes. Même étant à part, cela ne les a pas empêchés de fournir historiquement des réponses de qualité, souvent innovantes et d’être une référence pour l’ensemble des institutions dans le domaine de la scolarisation et de l’éducation des enfants sourds et aveugles.