biographie

Ma photo
ancien cadre dans le secteur médico-social et formateur, actuellement formateur accrédité sur le modèle de développement humain-processus de production du handicap, et dans les domaine des droits et des politiques inclusives

vendredi 29 novembre 2019

le trompe l'oeil de la scolarisation inclusive

Tribune : Le trompe-l'oeil de la scolarisation inclusive

publiée dans LIEN SOCIAL N° 1262 du 26.11.2019

La réalité des élèves en situation de handicap est bien éloignée du discours lénifiant officiel

accéder à l'article

mercredi 27 novembre 2019

dur, dur, d'être pour l'inclusion !

Dur, dur, d'être pour l'inclusion !


Affirmer qu’il est difficile d’être favorable à l’inclusion des élèves en situation de handicap est étonnant (ou provocateur) au regard de l’unanimité officielle et des revendications des personnes concernées en faveur de l’inclusion ; au regard aussi de ce qui signifie un environnement inclusif (l’école) en matière d’accès et de reconnaissance des droits des élèves concernés. Sur le plan des « valeurs », la société inclusive et l’école inclusive constituent l’horizon partagé par (presque) tous. A condition qu’il s’agisse bien de valeurs, de postulat de reconnaissance d’égalité de droits de tous, un horizon à atteindre et un repère pour mettre en place des actions la favorisant.

vendredi 22 novembre 2019

le stigmate dans la peau

Le stigmate dans la peau

Chloé a sept ans. Le diagnostic de sa déficience ou de ses troubles est relativement indéterminé. Toujours est-il qu’elle se trouve dans des situations de handicap complexes relativement à la communication (elle s’exprime très peu et très mal, mais elle comprend quand on s’adresse à elle), aux apprentissages cognitifs (retards et difficultés) et à la relation aux autres (attitudes et comportements pas toujours ajustés socialement). C’est une petite fille qui déstabilise de manière importante les professionnels, et d’autant plus qu’il manque des connaissances sur les raisons et les causes de cette situation.

lundi 18 novembre 2019

clients, usagers, changements...

Clients, usagers, changements ...


Echo des évolutions des mentalités, l’action médico-sociale s’inscrit de plus en plus en termes de prestations, et les personnes bénéficiaires deviennent des usagers clients. Des préoccupations institutionnelles de places, on passe à un recentrage sur les bénéficiaires avec la notion d’accompagnement. Dans ces évolutions organisationnelles et de relations professionnelles, l’usager/client tient une place légitimement de plus en plus importante, formalisée par exemple par le projet personnalisé ou la contractualisation. Il va sans dire que, dans ce contexte, l’avis, les besoins, les demandes et les choix de l’usager comptent. Il va sans dire aussi que dans ce cadre les « institutions », établissements et services, doivent impérativement satisfaire les usagers dans la mesure maximale du possible, jusqu’à se « désinstitutionnaliser ». Mais on peut souscrire à ces évolutions pour de bonnes ou de mauvaises raisons.

mercredi 13 novembre 2019

enseignement spécialisé et hétérogénéité

Enseignement spécialisé et hétérogénéité


J’ai toujours été frappé de la difficulté, voire de l’incapacité, des enseignants spécialisés (je parle ici de enseignants titulaires du CAPEJS, diplôme d’enseignement aux jeunes sourds ; nombre d’enseignants spécialisés de l’Education nationale ne se reconnaitront pas, légitimement, ici) à faire face à des groupes d’élèves hétérogènes quant au niveau de leurs acquisitions scolaires ou de leurs processus d’apprentissage. Ces difficultés conduisent même parfois à une véritable angoisse ou à de la souffrance professionnelle.


vendredi 8 novembre 2019

lecture - Parole de sourds

Parole de sourds, à la découverte d'une autre culture

Ce livre devrait être rendu obligatoire pour ceux qui ont choisi ou qui sont amenés à travailler ou à être en contact avec des Sourds, de l’équipe médicale qui fait le diagnostic aux professionnels qui vont accompagner des adultes sourds à la recherche d’un emploi, en passant par tous les professionnels qu’un jeune Sourd est amené à rencontrer pendant son parcours scolaire. Il devrait être rendu obligatoire car il parle des Sourds, non pas avec un regard, une expérience et une analyse extérieurs à leur condition de Sourds, aussi techniques, professionnels, experts et savants soient-ils, mais il parle des Sourds par eux-mêmes.



lundi 4 novembre 2019

l'hypocrite discours inclusif

L'hypocrite discours inclusif


Le discours inclusif, celui qui promet une société et une école inclusives, envahit le champ sociétal, de l’écriture inclusive au grand service public de l’école inclusive. A l’été 2019, on a même vu fleurir la notion de patriotisme inclusif, utilisée paradoxalement comme outil de distinction des « bons » migrants, destinés à être accueillis, des « mauvais » migrants à renvoyer chez eux. De quoi se méfier de l’utilisation d’un tel discours inclusif, dans la mesure où il peut être au service d’une pensée et d’une action d’exclusion. A croire que les mots perdent leur sens, qu’il y une intention politique à leur attribuer un autre et nouveau sens, ou encore qu’un nouveau paradigme idéologique a fait un hold-up sémantique sur les mots.