biographie

Ma photo
ancien cadre dans le secteur médico-social et formateur, actuellement formateur accrédité sur le modèle de développement humain-processus de production du handicap, et dans les domaine des droits et des politiques inclusives

lundi 27 mai 2019

"Il vaut mieux la cacher"

" Il vaut mieux la cacher !"


Voici une histoire édifiante, qu’une professionnelle m’a racontée il y a quelques années. Cette professionnelle travaillait alors dans un CAMSP, un Centre d’action médico-sociale précoce, spécialisé dans la déficience auditive, rattaché (et situé dans) un grand hôpital universitaire. Il accueillait donc des parents de jeunes enfants diagnostiqués ou suspects de déficience auditive.

Après bien des débats éthiques (et idéologiques), la décision fut prise d’embaucher dans l’équipe professionnelle, très médicale (médecins ORL, orthophonistes, psychologues, psychomotricien, et quand même une assistante de service social), une personne sourde. Son embauche se fit non pas sur son identité de personne sourde (comme ce fut le cas dans bien des institutions), mais sur ses qualifications professionnelles d’éducatrice spécialisée, et sur sa maîtrise de la langue des signes.


vendredi 17 mai 2019

Présentation : l'externalisation des unités d'enseignement

L'externalisation des unités d'enseignement

Présentation diaporama de mon intervention dans la formation des enseignants spécialisés d'unités d'enseignement le 14 mai 2019, Académie de Lille Lille 1-Lille 3 ASH.
Cette intervention s'est déroulée à l'IEM Dabadie - Association des Paralysés de France à Villeneuve-d'Ascq.

lundi 13 mai 2019

droits et besoins

Droits et besoins


Il y a toujours une certaine ambiguïté à nommer ce qui qualifie, et par là-même parfois les identifie, les personnes en situation de handicap. Sur le plan politique, tant dans les discours les concernant que dans la réglementation, c’est le terme citoyen qui est utilisé, ou à tout le moins évoqué, remettant ces personnes dans le monde commun des droits de tous et de chacun. Dès lors qu’ils sont, parce qu’en situation de handicap, en relation avec une organisation qui a pour vocation de les accompagner (au sens le plus large de ce terme), ils deviennent des usagers, des bénéficiaires ou des clients. On y discute même de savoir lequel de ces trois termes définira le mieux le champ de leur plus grande autonomie et de leur plus grande responsabilité d’engagement.

vendredi 10 mai 2019

article : l'usager, le professionnel et le manager

L'usager, le professionnel et le manager


J'ai le plaisir d'avoir été publié dans la revue VST - Vie sociale et traitements , revue du champ social et de la santé mentale, N° 142, 2ième trimestre 2019, p.82-88

Résumé : Les politiques publiques et les exigences gestionnaires ont eu pour effet une évolution radicale dans les fonctions de dirigeance des établissements sociaux et médico-sociaux. Les directeurs issus du travail social ont été remplacés par des managers dont les préoccupations premières sont de garantir le fonctionnement organisationnel et budgétaire des établissements. Cela dans un implicite qui considérerait que l'éloignement des préoccupations de travail social serait une garantie de qualité de bonne pratique de gestion. Ces évolutions ne sont pas sans conséquences, positives et négatives, sur l'exercice des pratiques professionnelles et sur la participation sociale des usagers.

article accessible via la plate-forme CAIRN

vendredi 3 mai 2019

le théorème du lampadaire

Le théorème du lampadaire


Jean-Paul Fitoussi, économiste hétérodoxe, a publié en 2013 un ouvrage intitulé : Le théorème du lampadaire. Le titre rappelle cette histoire drôle d’une personne ivre qui ayant perdu ses clés, persiste à ne les rechercher que dans l’espace éclairé du lampadaire devant son domicile ; au passant qui s’étonne de cette attitude et qui l’interroge sur les raisons de la recherche des clés à ce seul endroit, il répond : « oui, mais là, c’est éclairé ». Pour Fitoussi, la science économique contemporaine n’est constituée que de ce qu’elle est capable d’expliquer et est incapable de traiter les problèmes économiques majeurs de notre époque. Elle ne fournit que les réponses locales de ce qui est éclairé. C’est le même modèle d’analyse qu’on peut appliquer aux pratiques professionnelles des établissements médico-sociaux.