biographie

Ma photo
ancien cadre dans le secteur médico-social et formateur, je suis actuellement formateur certifié sur le modèle de développement humain-processus de production du handicap, et dans les domaine des politiques inclusives

mercredi 20 mars 2019

"t'iras à la table des handicapés"

"T'iras à la table des handicapés !"


Plus précisément : « Si t’arrêtes pas tes bêtises, t’iras manger à la table des handicapés ! ». Tel est le propos qui fut tenu par une agente de service de restauration en école maternelle, et qui me fut rapporté par une éducatrice outrée, il y a de cela quelques années. Dans cette école maternelle, il existait ce que l’on nomme aujourd’hui une unité d’enseignement externalisée, accueillant quelques enfants sourds, de la petite section à la grande section. Ces jeunes sourds étaient régulièrement inclus dans leurs classes d’appartenance, accompagnés de leurs enseignants spécialisés ou d’interfaces en langue des signes. Sur le temps de restauration scolaire, ils étaient regroupés à une table, où s’installait également leur éducatrice spécialisée.

vendredi 15 mars 2019

d'une bonne idée faire un piège : le PIAL

D'une bonne idée faire un piège : le PIAL


Les Pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL) ont été évoqués pour la première fois à l’été 2018, et il est annoncé leur mise en place de manière imminente. Ils ont pour objectifs de favoriser la prise en charge par les enseignants ordinaires des élèves en situation de handicap dans la perspective d’une école inclusive.

Annoncée de cette manière, quelle meilleure idée en effet que ce type de dispositif, faisant passer le focus de la compensation vers celui de l’organisation pédagogique, prônant et organisant la non discrimination d’une catégorie d’élèves, la confiance accordée aux enseignants dans leurs savoir-faire pour répondre au moins partiellement aux besoins et aux difficultés d’apprentissage de ces élèves, l’engagement de toute la communauté éducative dans le développement de l’école inclusive, la synergie de tous les acteurs pour la réalisation d’un projet de scolarisation d’un élève ? Face aux difficultés de la mise en place d’une école inclusive, voici donc apparemment un nouveau dispositif ayant pour objectif une amélioration volontariste de la prise en compte de la situation des élèves handicapés dans les établissements scolaires.

vendredi 8 mars 2019

besoins, évaluation et évaluationnite

Besoins, évaluation et évaluationnite


Bien souvent, les réponses apportées aux usagers du secteur médico-social tiennent davantage à l’existence des réponses en tant que ressources professionnelles et institutionnelles que de l’analyse « objective » (l’objectivité ne pouvant être absolue) des besoins des personnes. La présence d’un musico-thérapeute ou d’un artiste dans un Institut spécialisé pour enfants ayant une déficience intellectuelle « produit » un besoin d’expression musicale ou artistique pour ces enfants. La présence d’enseignants spécialisés dans un institut spécialisé pour jeunes sourds « produit » un besoin de pédagogie spécialisée pour les jeunes sourds, alors que là où ces enseignants n’existent pas, la réponse aux besoins fait appel à des interfaces ou des interprètes en langue des signes. La multiplicité et la diversité des réponses professionnelles crée la multiplicité et la diversité des besoins.

lundi 4 mars 2019

rapport ONU sur les droits des personnes handicapées en France

Rapport de la rapporteuse de l'ONU sur les droits des personnes handicapées en France

Suite à une visite de la rapporteuse de l'ONU en octobre 2017 en France, la rapporteuse a présenté un rapport à l'Assemblée Générale.
Accéder à l'annexe du rapport sur la situation en France

vendredi 1 mars 2019

le handicap n'est pas mort

Le handicap n'est pas mort


Ces dernières périodes ont vu des évolutions significatives dans la définition des concepts relatifs aux contenus qui sont liés à la notion de handicap : distinctions handicap/déficience, incapacités/déficiences, handicap/situation de handicap, approche par les droits humains… Dans cet ordre des choses, on pouvait penser, à l’appui en particulier de la classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIH) ou encore plus du modèle de développement humain – processus de production du handicap (MDH-PPH), qu’il n’était plus permis de confondre, ni en pensée, ni en action, ni en intervention, un handicap avec une situation vécue par une personne en « situation de vie ».