biographie

Ma photo

J'ai d'abord exercé comme enseignant spécialisé auprès de jeunes sourds. J'ai ensuite exercé différentes missions d'encadrement dans des établissements et services du secteur médico-social. Parallèlement, j'ai été formateur dans différents organismes. J'ai publié de nombreux articles dans des revues professionnelles, et un ouvrage aux éditions l'Harmattan en 2004.
Je suis en retraite depuis l'été 2016, et ressource disponible (gracieuse).
Je suis actuellement administrateur d'une association régionale de formation en travail social

mercredi 7 juin 2017

lecture : transformer le handicap

Transformer le handicap - Au fil des expériences de vie
de Anne-Lise CHABERT, éditions érès, 2017

Transformer le handicap est une opération complexe que l’auteur situe à l’intersection de la personne et de son environnement. De nos certitudes à classifier les situations de handicap à partir de classifications conventionnelles souvent référées à des déficiences et au déséquilibre de fonctionnement de la personne, l’auteur nous interroge immédiatement : quand commence le handicap ? Quelles en sont les limites ? Comment le définir en sortant des classifications conventionnelles en prenant en compte les évolutions conceptuelles et des représentations liées à la place des personnes en situation de handicap dans la société ?

La situation de handicap, dit l’auteur, instaure de nouveaux équilibres. « Elle analyse ce phénomène de rééquilibrage propre au handicap, grâce à trois grilles de lecture liées aux concepts :
  • -    De normes de vie et ses dérivés normativité, normal/pathologique, santé, qui qualifient ce que l’individu mobilise pour atteindre une nouvelle forme de stabilité dans son espace corporel contraint par le handicap
  • -     D’affordance qui se réfère à l’utilisation des outils technologiques, interfaces pour favoriser la perception et l’action de l’individu sur son environnement
  • -     De capabilité, dérivé de l’économie, qui permet de décrire et d’évaluer la qualité de vie d’un individu en fonction de son contexte socio-économique et humain, mais aussi des capacités qu’il peut y déployer.

L’auteur décrit très bien comment se construit le nouvel équilibre qui se met en place entre la personne en situation de handicap et son environnement technique et social, avec toute l’inventivité nécessaire, ceci pour des personnes qui sont devenues handicapées. C’est-à-dire lorsque l’équilibre initial, la première adaptation et que la personne se trouve en perte de cette situation d’équilibre, et doit par conséquent reconstruire des normes de vie, des affordances et des capabilités pour trouver un nouvel équilibre et une nouvelle adaptation. La question mériterait d’être envisagée aussi pour les personnes qui sont nées avec une déficience ou un trouble. A priori, ici on ne pourrait parler de nouvel équilibre, mais de construction d’une première adaptation en fonction des mêmes principes, c’est-à-dire en utilisant les mêmes ressources qu’une personne qui est devenue handicapée : l’équilibre n’est pas à re-trouver, mais simplement à trouver.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire